Eldorado

by Les Passagers

supported by
/
  • Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

     $10 CAD  or more

     

  • Compact Disc (CD)

    Includes unlimited streaming of Eldorado via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 7 days

     $15 CAD or more

     

1.
03:22
2.
04:23
3.
04:12
4.
5.
03:11
6.
7.
02:42
8.
9.
03:46
10.
04:25

credits

released October 13, 2016

Paroles et musique par Les Passagers :

Andréanne Muzzo : voix et claviers
Nicolas Ferron-Geoffroy : guitare et voix
François-Pierre Poirier : claviers
Antoine Ferron-Geoffroy : basse
Liam Killen : batterie
Keven Barrette : batterie sur les pistes 2 et 10

Réalisé par Nicolas Ferron et Tonio Morin-Vargas
Prise de son et mixage par Tonio Morin-Vargas
Prise de son sur la piste 10 par Matthew Beaudoin
Matriçage par Ryan Morey
Conception visuelle par Jacinthe Chevalier
Enregistré au studio Breakglass, aux studios Sunset Sound de Los Angeles, au studio des Passagers et au Lac Boileau de Rivière-Rouge en 2016

Sunset Hill Music 2016

tags

license

all rights reserved

feeds

feeds for this album, this artist

about

Les Passagers Montréal, Québec

Le groupe Les Passagers, fruit de la rencontre entre Andréanne Muzzo et Nicolas Ferron, vous propose un univers indie-rock riche en couleurs. Leurs chansons dans lesquelles se marient à merveille les sonorités actuelles et vintage, mettent en valeur des textes d’une poésie toute en douceur. ... more

contact / help

Contact Les Passagers

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: De bronze
Quand tu me prends dans tes bras
Ta peau de pierre craque sous mes doigts
Il pleut des lames dans ton cou
Et les pluies froides s’acharnent sur nous

Ta peau de bronze crée des sillons
Tracés au crayon de plomb
Je ne crains plus que la pluie
Qui chaque jour érode nos plis

Mon corps de métal s’éteint
À force d’être soudé au tien
Et dans le creux de tes bras
Le soleil a poli mes doigts
Track Name: Tes yeux
Je me disais peut-être qu’on pourrait danser
Je t’ai dit « Allez viens tu ne peux m’arrêter »
J’ai des mains de dentelle et des doigts de papier

Tu m’as prise par la taille et tu m’as embrassée
Ton visage sur le mien comme du papier sablé
Tu m’as prise par la taille et tu m’as emmenée
Je n’ai rien voulu dire, j’étais hypnotisée

Et même s’il n’y avait rien pour nous menacer
Nos pas étaient pressés et nos gorges serrées
Il n’y avait pas de guerre, ni de bombes, ni d’orage
Il n’y avait pas d’éclairs, simplement ton image

Qui disait : « Viens »
« Viens »

Nous marchions sans arrêt, je te suivais de près
Et quand je questionnais, patiemment tu disais
Qu’il était impossible de faire demi-tour

Nous marchions sans arrêt à la quête d’un lit
Nous marchions sans regret à tâtons dans la nuit
Je te suivais de près pour ne pas t’oublier
Je savais que je ne pouvais pas m’en aller

Puis tu t’es arrêté soudainement sans prévenir
Tes paupières retroussées sur tes yeux retournés
La lumière de la lune qui éclaire la scène
La lumière importune qui dévoile ma peine

J’ai regardé en bas en j’ai vu dans tes yeux
La noirceur assombrir ton regard nuageux
Tes yeux comme des billes, tes yeux noirs et ronds
Comme si nous avions plongé dans une autre dimension

Dans une autre dimension
Dans une autre dimension

Nous marchions sans arrêt à tâtons dans la nuit
À la quête d’un lit, d’un château, d’un abri
Où l’on pourrait bâtir une vie sans remords
À l’abri de tout ce qui nous atteint dehors
Track Name: Te retrouver
La rivière qui coule sous mes pas j’avance vers toi
Vers ton ombre qui éclaire la nuit devant moi, devant moi
Toutes les roches que tu frôles respirent encore
Elles gardent la trace de ton corps, de ton corps

Toutes les pierres
Et tout ce que je laisse derrière
Pour te retrouver

Je glisse et je sens l’eau qui coule entre mes doigts
Les mains pleines à la quête de ce que je n’ai pas, ce que je n’ai pas
Les rives que tu touches brillent comme de l’or
Elles éclairent l’horizon comme l’aurore, et je te suis encore

Toutes les pierres
Et tout ce que je laisse derrière
Pour te retrouver

À mesure que je m’enfonce vers l’inconnu
Je croise les reliques d’un monde perdu, qui n’existe plus
J’imagine les étoiles s’illuminer au large
Elles dessinent les lignes de ton visage mais ce n’est qu’un mirage
Track Name: Chacun de nos pas
Le soleil plombe et diffuse nos ombres
Il crée comme une mer qui glisse sur l’hiver

La chaleur des pas réchauffe nos mains de bois
Les gorges déployées me laissent espérer

Car malgré les faux pas de notre histoire
Je n’arrêterai pas d’y croire à chacun de nos pas

Et malgré les faux pas de notre histoire
Je n’arrêterai pas d’y croire à chacun de nos pas

Ne perdons pas de temps la foule est un paquebot
Dans la mer d’argent nos pieds fendront les flots

N’attendons pas demain ne marchons pas en vain
Quand le feu s’éteindra serons-nous encore là ?

Car malgré les faux pas de notre histoire
Je n’arrêterai pas d’y croire à chacun de nos pas

Et malgré les faux pas de notre histoire
Je n’arrêterai pas d’y croire à chacun de nos pas
Track Name: Dans le noir
Je peux te voir les yeux fermés
Sentir ton aura diffuser l’été
Ta lumière traverse l’ébène
Illumine la nuit comme le kérosène

Il n’y a rien ici il n’y a que nous
Ne les laissons pas rentrer ils nous croiront fous
Il n’y a rien ici il n’y a que nous
Je sens leurs yeux nous chasser comme des loups

Ta présence dans le noir est fluorescente
Elle inonde les murs sans être pesante
Ton souffle comme une onde court dans le noir
Parcoure l’espace qui nous sépare

Il n’y a rien ici il n’y a que nous
Ne les laissons pas rentrer ils nous croiront fous
Il n’y a rien ici il n’y a que nous
Je sens leurs yeux nous chasser comme des loups
Track Name: À l'intérieur
J’ai rêvé ce matin, qu’il fallait recommencer
Et j’ai voulu te le dire, mais je ne pouvais plus parler
J’ai rêvé qu’on creusait, qu’on fuyait sans se retourner
Que sur les murs on traçait des signes de guerriers

Et si on s’enterrait assez profondément
Pour oublier qu’il y a d’autres gens
Et si on s’enterrait assez profondément
Ils devront venir nous chercher
À l’intérieur

Dans mon rêve tu as crié, le signal qu’on s’était donné
Et j’ai tenté de m’enfuir, mais je ne pouvais plus marcher
J’ai rêvé ce matin, qu’il fallait recommencer
Et j’ai voulu t’avertir, mais je ne pouvais plus parler

Et si on s’enterrait assez profondément
Pour oublier qu’il y a d’autres gens
Et si on s’enterrait assez profondément
Ils devront venir nous chercher
À l’intérieur
Track Name: 29.05.2016
Le soleil est si doux, il nous protège des vagues qui frappent nos genoux
Ma montre est arrêtée mais je me laisse tourner dans l’air chaud du mois de mai
Ma tête est un bourgeon qui attendait le printemps depuis trop longtemps
Les lignes de ma main m’avaient montré le chemin mais je n’voulais pas y croire

L’herbe est verte sous nos pieds
Il ne faut pas l’oublier
Voudrais-tu t’y abandonner ?

Je t’ai vu marcher à contre-sens dans le courant, bousculé par le vent
Ton corps haut perché comme les arbres dorés qui nous regardent exister
Nos cœurs adolescents comme des aimants qui se seraient cherchés trop longtemps
Tu n’as plus besoin de plisser les yeux pour voir la mer au creux de ta main

L’herbe est verte sous nos pieds
Il ne faut pas l’oublier
L’herbe est verte sous nos pieds
Voudrais-tu t’y abandonner ?
Track Name: Que nos mains
Des faisceaux de verre traversent la lumière de ma fenêtre
Il ne reste rien, que des éclats de verre pour retenir la poussière

Le sol se déshabille et la terre monte en cheminée dans le ciel
Il n’y a plus de flammes, seulement des flocons de cendres qui brouillent tout autour de nous

Il n’y a plus rien
Que nos peaux que nos mains
Il n’y a plus rien, plus rien

Quand la terre a tremblé le sol s’est fracassé sous nos pieds habitués
Quand la terre a jauni, le ciel a éclaté comme dans un kaléidoscope rouge et gris

Il n’y a plus rien
Que nos peaux que nos mains
Il n’y a plus rien, plus rien
Track Name: Immobiles
Tu peux sortir les voiles
Je sais que nous ne bougerons pas d’un poil
Tu ne peux pas d’égarer
Je saurai te trouver les yeux fermés

Je suis un aimant bipolaire
Et ton cœur est bâti de fer
Jamais rien ne m’empêchera
D’être encore attirée vers toi

On s’est laissés aller à la dérive
Mais je suis destinée à suivre la marée
Qui monte jusqu’à toi

Nous ne sommes pas invincibles et pourtant
Nous sommes immobiles face au vent
Tu ne peux pas te noyer
Je serai toujours ta bouée

Je suis un aimant bipolaire
Et ton cœur est bâti de fer
Jamais rien ne m’empêchera
D’être encore attirée vers toi

On s’est laissés aller à la dérive
Mais je suis destinée à suivre la marée
Qui monte jusqu’à toi
Track Name: Eldorado
Le ciel est une plage dorée où ma tête s’étend pour voyager
Je vis sur un nuage qui me porte où j’ai envie d’aller

À travers mes paupières de verre le soleil crée des prismes de lumière
Mes pensées sont des algorithmes qui traversent l’univers

Les vagues glissent et caressent mes flancs comme si j’étais un grand vaisseau
Servant à conquérir l’espace qui me sépare d’Eldorado

Tard la nuit, dans mon corps porcelaine
Je n’entends plus la vie qui glisse dans mes veines

Quand je crie dans mon corps porcelaine
J’entends à peine la vie qui glisse dans mes veines